Ce qui se passe en novembre

Salut à toutes et à tous,

Un petit messager pour vous annoncer la suite des aventures aux Bas Côtés. Ca se mélange toujours, en continuant de croire qu'en suivant les chemins de traverse, on arrive toujours là où on voulait aller!

On commence lundi 12 novembre à 20h, avec la réunion-rencontre mensuelle sur les thème de la décroissance. Pour se rencontrer, discuter, échanger des idées, partager et lancer des projets. Pour se tenir au courant, le site des objecteurs de criossance de Grenoble: http://grenoble.ouvaton.org

On continue le lendemain mardi 13 à 19h, la traditionnelle revue de la presse alternative et indépendante. Des articles, des extraits d'articles de cette fameuse presse qui peut se payer le luxe de dire ce qu'elle pense vu qu'elle ne dépend de rien ni de personne (et surtout pas de la pub!). Des morceaux chois donc du Canard enchaîné, de CQFD, de la Décroissance, du Plan B, de Silence et de l'age de faire, j'en oublie et j'en passe. C'est servi frais à l'heure de l'apéro, avec les commentaires et les réflexions de l'auditoire.

Ca se poursuit ensuite le jeudi 15 novembre, avec un café tricot, qui commence à 17h et se déroule ensuite comme une pelote de laine. Vous voulez apprendre à tricoter? Vous voulez découvrir d'autres techniques? Vous voulez partager votre savoir-faire? Ou tout simplement passer un bon moment? Eh bien c'est le bon endroit et le bon moment pour le faire. Avis aux amateurs et amatrices.

A peine le temps de souffler le week-end, et on reprend le mardi 20 à 18h30, avec la réunion de coordination pour la création d'un journal indépendant sur Grenoble. C'est un peu long à expliquer ici. Celles et ceux qui cela intéresse pourront venir se rendre compte par eux-mêmes de quoi il retourne!

Et le jeudi 22, à partir de 18h, il y a le vernissage de l'exposition de Chloé Giroud, qui réaccroche ses toiles pour un petit mois. Elle nous propose de nouvelles oeuvres, après sa série "Les Muses" qu'elle avait exposé l'année dernière.

Et le vendredi 23, que se passe-t-il donc? Eh bien à partir de 19h30, il y a les Babouches Sauvages qui viennent nous faire danser les oreilles. Ahmed et les siens ont plus d'une corde à leurs guitares et à leur oud, et après nous avoir fait découvrir la musique arabo-andalouse avec le groupe Thara, ils reviennent dans un genre musical différent, mais c'est toujours aussi bon. Car il n'y a que deux genres de musique dans le monde: la bonne et la mauvaise. Là, ce sera du swing manouches à la babouche et de la chant-son française. Et aux Bas Côtés, on ne passe que de la bonne musique (enfin, c'est mon avis). Là, l'entrée sera à prix libre, et il y aura un buffet pour manger, à prix libre lui aussi.

Et pour finir? Eh bien le mardi 27, il y a à nouveau la revue de la presse (mais pas avec les mêmes articles, rassurez-vous, on ne radote pas encore!) à 19h.

Et, cerise sur le gâteau, le jeudi 29, à partir de 20h et toute la soirée, il y a la soirée jeux du mois. toujours le même principe: vous aimez jouer (ou pas d'ailleurs), alors venez faire un tour. On vous proposera des jeux divers (c'est de saison...) et vous pouvez, si le coeur vous en dit, amener les vôtres, ils seront les bienvenus (et vous avec). en plus, comme d'hab, il y aura des crêpes!

Alors, qu'on se le dise, non?

1 commentaire:

Lusur Patrisse a dit…

Quelques accords, Elios, une contrebasse à tête féline, Boulou, des éclats de rire, Paris...et les Babouches sauvages! Ce nom très drôle m'avait fort marquée, et c'est tout à fait par hasard que je tombe sur ce concert de novembre. Si le 26 octobre rappelle quelque chose au guitariste qui élégamment me céda sa place, dans ce sunside envoûtant...